Économie

Un registre du commerce opaque

Les révélations Open Lux mettent en lumière des réseaux financiers de l’ombre. Et la Suisse?
Un registre du commerce opaque
Derrière tous ces dossiers bien rangés au Registre du commerce (ici celui du canton de Zoug) règne une certaine opacité. KEYSTONE
Entreprises

Le Registre du commerce suisse livre-t-il toutes les informations nécessaires sur les propriétaires effectifs des entreprises suisses? Les révélations lundi matin des manquements de son équivalent luxembourgeois, ou Open Lux, placent à nouveau la Confédération sous pression internationale pour faire preuve de davantage de transparence. Le Registre du commerce, comme son nom l’indique, répertorie toutes les entreprises du pays, quelles que soient leurs formes juridiques. Si la société anonyme (SA)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion