Vaud

Eviter des spirales infernales

Lausanne se dote d’une unité pour les victimes de violence, en majorité des femmes.
Un meilleur soutien aux victimes de violence 1
Une féminisation supplémentaire du recrutement des corps de police sera mise en place. KEYSTONE/ARCHIVES
Violences

Le constat chiffré est clair: de 2012 à 2019, la criminalité globale a diminué de 55,5% à Lausanne, alors que dans le même temps elle a progressé de 25% pour ce qui touche les violences domestiques. Face à cette inquiétante augmentation, le municipal de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand a présenté lundi une innovation destinée à améliorer le traitement de ces situations dramatiques et souvent difficiles à appréhender pour les forces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion