International

La fin de la récréation pour les Gafam

Google, Facebook et les autres géants du numérique se voient imposer des règles plus sévères.
La fin de la récréation pour les Gafam
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en vidéo­conférence au World ­Economic Forum, a ­résumé la question: ­«Est-il normal de bannir quelqu’un d’un réseau social exclusivement au nom des règles d’entreprise?» KEYSTONE
Internet

Twitter, Facebook, Instagram… les réseaux sociaux n’ont eu besoin que de quelques heures pour suspendre définitivement les comptes de Donald Trump à la suite de l’invasion du Capitole par ses partisans le 6 janvier dernier. C’est la première fois qu’un chef d’Etat démocratiquement élu s’est vu privé aussi rapidement de ses moyens de communication favoris avec son public. La soudaineté et la radicalité des mesures ont suscité une interrogation globale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion