Suisse

Conseiller militaire bien placé

Un colonel milicien travaille pour l’avion militaire F-35 tout en étant incorporé à l’état-major de l’armée.
Conseiller bien placé
Présentation, à l’automne 2019, de l’avion de ­combat F-35 en compagnie de l’ambassadeur des Etats-Unis en Suisse ­Edward McMullen. KEYSTONE
Armée

Le coup de sifflet final approche. Plus de quatre ans après le lancement du projet Air2030, le Conseil fédéral choisira ces prochains mois le nouvel avion de combat de l’armée. Il tranchera sur le préavis de la ministre de la Défense Viola Amherd, qui lui soumettra son favori, sélectionné parmi les quatre prétendants en lice: le français Rafale, l’européo-allemand Eurofighter, et les américains F/A-18 et F-35. Chaque candidat jette ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion