Livres

La plus haute marche

Dans ce texte autobiographique, le rythme reste celui que Damien Murith cultive depuis ses débuts.
La plus haute marche
Récit 

En confidence, sur la page des remerciements, une note qui en dit beaucoup. Ce texte a été dicté, et non écrit par la main de l’auteur. C’est que celui-ci, secret de polichinelle, a dû affronter une lourde maladie au cours de ces dernières années. Sans fausse pudeur ni entraves, il revient dans Le deuxième pas sur l’épreuve qu’il a dû subir. Dans ce texte autobiographique, le rythme reste celui que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion