Livres

Fuir le monde

Dans Jean Lorrain ou l’impossible fuite hors du monde, le Lausannois Quentin Mouron adopte le ton de l’essayiste français de la Belle Epoque.
Fuir le monde
Essai 

L’un était un écrivain friand de scandale, aimant les déguisements et ne cachant pas son homosexualité – il se battit en duel avec Marcel Proust. L’autre est un détective new-yorkais, anti-héros toxico érudit. Ce dernier, Franck, est fictif. Le premier, c’est Jean Lorrain. Dans Jean Lorrain ou l’impossible fuite hors du monde, le Lausannois Quentin Mouron adopte le ton de l’essayiste français de la Belle Epoque, qu’il montre dépeignant l’angoisse du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion