Économie

Mesurer une croissance décarbonée

A Lausanne, un institut a déterminé un mode de calcul de la création de richesse sans émissions de CO2.
Mesurer une croissance décarbonée
Selon le directeur de l’institut E4S, Jean-Pierre Danthine, l’emploi de la voiture électrique, «nettement plus efficace que la voiture à essence, notamment en Suisse», mériterait d’être encouragé. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Climat

 La création de richesse se calcule simplement au travers du PIB. Mais comment le faire en tenant compte du coût engendré par les émissions de gaz à effet de serre? L’institut Enterprise for Society (E4S), soutenu par l’EPFL, l’Université de Lausanne et l’IMD, a établi un modèle, le produit intérieur vert (PIV). Comment fonctionne-t-il, quels sont ses premiers constats et ses limites? Entretien avec le directeur de l’institut, Jean-Pierre Danthine,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion