Suisse

«Un rôle discret à jouer avec l’Iran»

Jacques Pitteloud est ambassadeur suisse à Washington depuis septembre 2019. Il tire un premier bilan.
«Un rôle discret à jouer avec l’Iran»
Jacques Pitteloud n’a pas encore pu prendre contact avec la future administration Biden. KEYSTONE/ARCHIVES
Diplomatie

En poste à ­Washington depuis septembre 2019, l’ambassadeur suisse Jacques Pitteloud a vu la pandémie révéler des «phénomènes qui existaient déjà, que ce soit les inégalités sociales ou le racisme endémique» aux Etats-Unis. Durant ces quatorze mois, une élection présidentielle agitée a aussi eu lieu. Selon le Valaisan, une administration démocrate n’est ni plus mauvaise ni meilleure pour la Suisse qu’une présidence républicaine. Quant à l’accord de libre-échange en préparation,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion