Neuchâtel

Limiter les déchets, calmer les estomacs

La Ville de Neuchâtel récompense Un jour sans faim pour son aide alimentaire en faveur des plus démunis. Pourtant, avec la pandémie, la structure manque de place et de denrées pour répondre à la demande.
Limiter les déchets, calmer les estomacs
L’association Un jour sans faim, fondée par Jeanie Santana Souza et Yolande Liechti, distribue des caisses de nourriture à 135 personnes chaque semaine sur le littoral neuchâtelois. JJT
Précarité

Derrière la vitrine, une jeune femme arrange des viennoiseries confectionnées la veille. A ses côtés, un homme prépare des portions de soupe instantanée de chanterelles, sous le regard d’un sapin de Noël. Au grand carrefour de Vauseyon, à la périphérie de Neuchâtel, se trouve un café-boulangerie pas comme les autres. L’association Un jour sans faim n’usurpe pas son nom. Elle rassérène les estomacs en sauvant des tonnes d’aliments de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion