Vaud

Une vague #MeToo déferle sur le campus

Des étudiantes et étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne dénoncent des agressions et un sexisme latent.
Une vague #MeToo déferle sur le campus
Des étudiantes et étudiants dénoncent dans une vidéo des cas de harcèlement sexuel, de sexisme et d’homophobie. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Sexisme

Une vague #MeToo commence à déferler sur l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Des étudiantes et étudiants dénoncent dans une vidéo des cas de harcèlement sexuel, de sexisme et d’homophobie. De nombreux autres témoignages ont été récoltés et sont diffusés sur les réseaux sociaux. Ce mouvement, révélé mardi par Le Temps et la RTS, s’est cristallisé autour d’une vidéo d’une dizaine de minutes publiée le même jour sur le compte

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion