Religions

Les offices peuvent reprendre

Après la décision du Conseil d’Etat genevois de prolonger l’interdiction des cultes, la Cour de justice a octroyé l’effet suspensif à deux recours dirigés contre cette mesure.
Les offices peuvent reprendre
La Chambre constitutionnelle a considéré que la mesure d’interdiction temporaire des cultes constituait une atteinte potentiellement grave à la liberté religieuse. KEYSTONE
Genève

 Après la déception, le soulagement. Jeudi à Genève, la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice a levé l’interdiction temporaire des cultes religieux. Les fidèles pourront à nouveau se réunir, dans le respect des mesures sanitaires. Mercredi, les autorités genevoises avaient encore décidé de prolonger l’interdiction des cérémonies religieuses jusqu’à nouvel ordre. Le 2 décembre, un groupe de citoyens genevois déposait un recours devant la Chambre constitutionnelle cantonale contre l’interdiction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion