Cinéma

Eloge du son

Dans son nouvel essai, Suzanne Tanner Béguelin propose un voyage sensoriel dans le cinéma guidé par les sons.
C’est un enregistrement sonore qui permet d’élucider le mystère du Blow Out de Brian De Palma. DR
Livre

Force est de constater qu’on se préoccupe peu du son, que ce soit au sein du public ou dans le domaine de l’analyse filmique. Suzanne Tanner Béguelin, enseignante en histoire et esthétique du cinéma à Genève, pose les motivations de sa recherche dès les premières lignes de A l’écoute des sons au cinéma. Il s’agit de combler un manque théorique, mais aussi d’attirer l’attention sur l’impact émotionnel, sensoriel et narratif de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion