Vaud

Mauvais polar à Gland

A la suite du licenciement, jugé abusif par les syndicats, de deux assistants de sécurité publique et aux arrêts maladie de quatre autres, Gland doit faire presque sans aucun auxiliaire de police.
Mauvais polar à Gland
Avenir Syndical exige l'annulation des deux licenciements jugés anti-syndicaux et abusifs. LA CÔTE
La Côte

Que se passe-t-il à Gland? Depuis près d’un mois un curieux feuilleton anime l’habituellement paisible cité vaudoise. Le licenciement, jugé abusif par les syndicats, de deux assistants de sécurité publique et les arrêts maladie de quatre autres ont déclenché une véritable gabegie et une guerre syndicale entre les employés et la Municipalité. Avec un peu d’imagination, on pourrait croire à un polar: inimitiés personnelles, menaces, plainte pénale et même véhicule

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion