International

Police: filmer sans être filmé?

La loi «Sécurité globale» débattue à l’Assemblée nationale prévoit de limiter le droit de filmer les policiers. En revanche, elle pourrait permettre une surveillance accrue de la population par l’image.
Police: filmer sans être filmé?
Plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées mardi à Paris pour s’opposer à un projet que beaucoup jugent liberticide. KEYSTONE
France

Des journalistes de tout poils, des gilets jaunes, des militants de la gauche radicale, des députés de la France Insoumise au centre-droit… Des fumigènes brûlent devant l’Assemblée nationale. La foule scande «tout le monde veut filmer la police». Nous sommes le mardi 17 novembre et la proposition de loi Sécurité globale a déjà réussi une chose: faire manifester côte à côte des composantes de la société plutôt habituées à s’opposer.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion