Musique

Le Micro face qu’au vide

Une vague après l’autre, le Covid-19 a frappé de plein fouet le porte-monnaie des musiciens pros.
Le Micro face qu’au vide
Le Covid-19 chamboule la vie des musiciens et musiciennes professionnels depuis des mois. ALAIN WICHT
Musiques actuelles

«Nous sommes en train de crever, de tous sombrer. Nous avons besoin du public pour vivre», lâche Sara Oswald. La violoncelliste lausannoise d’origine fribourgeoise ne mâche pas ses mots pour dépeindre l’impact du Covid-19 sur la vie des musiciens et musiciennes professionnels chamboulée depuis des mois. «Il faudrait un vrai plan de relance, il faudrait un vrai statut de musicien indépendant.» Elle monte le ton, veut une reconnaissance pour ces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion