Histoire

Hitler, l’aveuglement des journalistes

La presse internationale présente à Berlin avant-guerre était témoin de la violence nazie mais a peu réagi.
Hitler, l’aveuglement des journalistes 1
Hitler, lors d’un meeting national-socialiste en avril 1932 au Lustgarten, à Berlin. Goebbels est à sa gauche et les médias au fond de l’image. DR
Médias

Comment est-il possible que la presse internationale, qui a couvert l’irrésistible ascension d’Hitler dans les années 1930, n’ait pas davantage alerté l’opinion publique? Cet aveuglement est-il dû à la censure du ministre de la Propagande, Joseph Goebbels, à l’incapacité de vérifier des rumeurs «inimaginables», à la politique anticommuniste et antisémite de l’époque ou encore à des connivences germanophiles? Ce qui est sûr, c’est que les journalistes en place à Berlin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion