Suisse

Soins intensifs: règles de tri critiquées

Les handicapés se plaignent de subir des normes discriminantes face aux soins si les hôpitaux sont pleins.
Soins intensifs: règles de tri critiquées
Selon les nouvelles règles de l’Académie suisse des sciences médicales, une personne âgée en chaise roulante à la suite d’un cancer pourrait ne pas être accueillie en cas de surcharge hospitalière, affirme Inclusion-Handicap. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Covid-19

Depuis que les hôpitaux se remplissent de malades du Covid-19, une question est dans tous les esprits: quelles sont les règles de triage entre patients qu’il faudra appliquer s’il n’y a plus de place en soins intensifs? Ces directives viennent d’être révisées. Or, ont dénoncé les associations de handicapés mardi, elles contiennent, selon elles, des dispositions discriminantes pour les personnes de plus de 65 ans ayant besoin d’une aide extérieure.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion