Vaud

Pour un Observatoire de la précarité

La pandémie a montré que des milliers de personnes passent entre les mailles du filet social vaudois.
Pour un Observatoire de la précarité
Des bénévoles ont distribué des sacs de nourriture à des personnes précarisées en mai dernier à Lausanne. KEYSTONE
Aide sociale

Caritas Vaud et le Centre social protestant (CSP VD) tirent les enseignements de la crise sanitaire du printemps. Les deux associations demandent la création d’un Observatoire cantonal de la précarité afin d’éviter que des milliers de personnes passent au travers du filet social, en particulier lors de situations exceptionnelles. «L’enseignement que je tire de la première vague, c’est qu’une partie de la population active n’a pas reçu d’aide officielle du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion