Arts plastiques

Kiki Smith, le corps et l’âme

L’artiste américaine, qui se passionne pour le corps humain, se voit consacrer une vaste rétrospective au Musée cantonal des beaux-arts.
Kiki Smith, le corps et l'âme
Kiki Smith, Peacock (1994). Coll. IRISH MUSEUM OF MODERN ART/ PHOTO ELLEN PAGE WILSON / COURTOISIE DE PACE GALLERY
Lausanne 

 Gray’s Anatomy n’a pas de secret pour elle. Et il n’est pas question ici de la série télévisée (qui s’écrit Grey et se révèle sans fin), mais bien du livre d’anatomie d’Henry Gray, Anatomy: ­Descriptive and Surgical, plus connu sous le nom de Gray’s Anatomy… Parce qu’elle ne comprenait pas complètement le fonctionnement du corps et qu’elle ne se sentait pas forcément à l’aise dans le sien, Kiki Smith se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion