Suisse

Prochain acte: l’accord-cadre

Les Suisses ont clairement rejeté l’initiative populaire de l’UDC «pour une immigration modérée», qui visait à dénoncer la libre circulation des personnes. Place à la bataille suivante, sur le plan institutionnel.
Prochain acte: l’accord-cadre
Pour commenter les résultats de son initiative anti-européenne, l’UDC s’est réunie hier dans un restaurant italien de Rothrist (AG). Au menu, à la place des antipasti, une soupe à la grimace pour le nouveau président Marco Chiesa. KEYSTONE
Suisse et UE

Il y a six ans, l’UDC créait la surprise et un profond traumatisme avec l’acceptation populaire, pour 20 000 petites voix, de son initiative «Contre l’immigration de masse». Rien de tel ne s’est produit hier. C’est même une lourde défaite pour le premier parti de Suisse, qui n’a pas réussi à dépasser la barre des 40% de oui (38,3%) avec un texte qui reposait la même question, mais plus clairement,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion