Suisse

L’armée sent le vent du boulet

L’achat de nouveaux avions de chasse devisé à 6 milliards de francs passe la rampe de justesse. La gauche et le Groupe pour une Suisse sans armée appellent les gagnants du jour à la modestie.
L’armée sent le vent du boulet
Le GSsA reproche à l’armée et à la cheffe de la Défense, Viola Amherd, d'avoir outrepassé leurs prérogatives en matière de campagne politique. KEYSTONE
Avions de combat

«Sur le fil», résume le cosecrétaire politique du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) Thomas Bruchez. Que de souffles suspendus, dimanche, au résultat du vote sur l’achat de nouveaux avions de combat! Au cours de la journée, le résultat a oscillé du oui au non, se fixant finalement à 50,1% de votes favorables. A un cheveu, donc, représentant 8670 voix d’écart. Et faisant mentir les sondages de ces dernières

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion