Genève

L’internalisation du transport des détenus bloquée

Le Conseil d’Etat veut maintenir cette tâche en mains privées au vu du contexte budgétaire tendu.
L’internalisation du transport des détenus bloquée
Le bâtiment de «La Brenaz» de la prison genevoise de Champ-Dollon. JPDS/IMAGE D'ILLUSTRATION
Sécurité 

Le Conseil d’Etat refuse de réinternaliser le convoyage des détenus, confié à des prestataires privés, soit à Securitas en grande partie. En 2016, après une longue bataille politique et syndicale, le Grand Conseil avait donné cinq ans au gouvernement pour remettre dans le giron de l’Etat cette tâche jugée régalienne. Il désavouait Pierre Maudet, alors en charge de la Sécurité et qui avait externalisé le Détachement de convoyage et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion