Solidarité

Défense des droits menacée

L’indépendance de la Commission interaméricaine des droits humains pourrait être mise à mal par la non-reconduction à sa tête de son secrétaire exécutif, Paulo Abrão.
Défense des droits menacée
Ces dernières années, Paulo Abrão a été sous le feu des critiques des Etats américains gouvernés à droite. KEYSTONE
Amérique

Le continent américain dispose d’un instrument puissant de défense des libertés: la Commission interaméricaine des droits humains (CIDH), un organe interétatique basé à Washington. Il rappelle souvent les Etats à l’ordre, surtout en Amérique latine, et obtient souvent des résultats. Aujourd’hui son indépendance et son autonomie seraient menacées selon de nombreuses ONG, dont Human Rights Watch, et Michelle Bachelet, la haut commissaire aux droits humains des Nations unies. En cause:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion