Vaud

Vaud a mal à ses gymnases

Des classes de gymnase sont en sureffectif. Les syndicats pointent du doigt un manque de planification.
1
Plus de la moitié des classes des gymnases du canton comptabilisent 24 élèves ou plus. KEYSTONE
Formation

Le gymnase est de plus en plus prisé. Et le phénomène a été renforcé avec la période Covid-19 et l’arrivée d’élèves qui n’ont pas trouvé d’apprentissage. Le Syndicat des services publics (SSP) tire la sonnette d’alarme. Dans une classe de première année sur cinq, les effectifs dépassent 24 élèves. Le règlement des gymnases prévoit que cette limite ne soit en principe pas dépassée. Au total, plus de la moitié des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion