Égalité

Un parcours semé d’embûches

A potentiel d’idées égal, les femmes ont beaucoup plus de peine à faire vivre leur entreprise.
Un parcours semé d’embûches
«50 à 60% des idées soumises émanent de femmes, mais seules 30% d’entre elles finiront pas lancer leur entreprise.» KEYSTONE/Gaetan Bally
Économie

L’entrepreneuriat, longtemps décliné au masculin, se féminise à travers le monde comme en Suisse. Objectifs recherchés: l’adéquation aux valeurs et la possibilité de gérer ses horaires. Mais les stéréotypes ont la vie dure et les disparités de genre ne sont pas sans effet. «Evidemment, les femmes ont aujourd’hui tous les droits nécessaires à lancer leur propre entreprise», note Aurore Bui, fondatrice de l’incubateur d’innovation sociale Softweb. Pourtant, «si 50 à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion