Suisse

Un milliard à épargner

Pour freiner les dépenses de santé, le Conseil fédéral veut inscrire un objectif de maîtrise des coûts.
Un milliard à épargner
En cas de ­problème de santé, ­l’assuré ­devrait passer par un ­«premier point de contact» avant d’être éventuellement transféré chez un spécialiste. KEYSTONE
Coûts de la santé

«Il court, il court, le furet», dit la chanson. Transposé au domaine de la santé, cela donnerait «ils montent, ils montent, les coûts», ou «elles grimpent, elles grimpent, les primes». Pour de très nombreux ménages, l’augmentation constante des primes d’assurance-maladie devient lourde et problématique. Elle a amené certains ­partis politiques à lancer des initiatives populaires. Le Parti socialiste exige de limiter les primes à 10% du revenu. Et le Parti

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion