Suisse

Le château de Chillon presque déserté

A Chillon comme ailleurs, les hôtes étrangers sont rares. Les Suisses ne compensent pas les pertes.
Le château de Chillon presque déserté
Parmi les colonnes des caves du château de Chillon, les touristes se font rares. ARC/JEAN-BERNARD SIEBER
Tourisme

«La dernière fois que nous avons eu aussi peu de visiteurs, c’était durant la Seconde Guerre mondiale.» Marta Sofia dos Santos, directrice du château de Chillon, a de quoi être inquiète. La fréquentation du monument historique le plus visité de Suisse est en chute libre, avec une baisse de 76% depuis le début de l’année. A la caisse, en ce jour de juillet nuageux et frais, la foule ne se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion