Vaud

Soignés pour retrouver leur liberté

A Aigle, les hérissons blessés et orphelins sont accueillis par une équipe de bénévoles aux petits soins.
1
Depuis mars, le centre de soins d’Aigle a accueilli plus de 200 hérissons. ARC/Jean- Bernard Sieber
Chablais

En pleine zone industrielle d’Aigle, dans un box commercial rouge pétant, la porte s’ouvre sur une réception où trônent des babioles en forme de hérisson. L’odeur, prenante, est vite oubliée face à la jovialité de Véronique Schorro. La cinquantenaire a ouvert une antenne de SOS Hérissons à Aigle il y a dix mois. En mars, elle a installé l’antenne chablaisienne dans ce box, transformé en centre de soins pour ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion