Religions

Engagés pour la dignité ouvrière

Un ouvrage collectif interroge les motivations religieuses de la militance de gauche au XXe siècle. Une action qui a souvent mis en porte-à-faux avec l’institution.
Engagés pour la dignité ouvrière 1
Affiche de la JOC, le plus grand mouvement de jeunesse dans les années 1930 en France et en Suisse. CC BY-SA 4.0
Militantisme

Le syndicalisme et le socialisme sont-ils compatibles avec la foi? C’est la question qu’explore Foi de militant.e.s! paru cette année aux Editions d’En-bas. Au fil des contributions, signées par des miltant.e.s et des historien.ne.s, un constat s’impose: la religion peut aussi bien contrarier l’engagement militant qu’être un vecteur de politisation, une politisation dont le coût personnel ou social peut d’ailleurs être important pour ces croyants. Durant les premières années du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion