Suisse

Le droit du travail face au virus

Les employeurs s’inquiètent: qui paie la facture en cas de quarantaine? La jurisprudence fait encore défaut, expliquent trois avocats.
Le droit du travail face au virus
Un passage en boîte de nuit ne sera pas un argument suffisant pour couper les vivres à un employé soumis à une quarantaine. KEYSTONE
Coronavirus

Un employeur n’est pas tenu de verser un salaire à un employé mis en quarantaine au retour d’une zone à risques, mettait en évidence en fin de semaine dernière l’Union patronale suisse (UPS). L’association des patrons basait son argumentaire sur la notion de faute commise par l’employé qui se rendrait sciemment dans un pays figurant dans la liste des zones à risques de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion