Vaud

Vers un nouveau procès climat

Après le cas Credit Suisse, des activistes passeront devant la justice pour avoir occupé les Retraites Populaires le 15 mars 2019.
Vers un nouveau procès climat
Lors de la grève du climat du 15 mars 2019, une cinquantaine de personnes avaient fait irruption dans le siège de la société de prévoyance, qui gère notamment la Caisse de pension de l’Etat de Vaud (CPEV). Ils protestaient contre ses placements dans les énergies fossiles. KEYSTONE/Jean-Christophe Bott
Lausanne 

Quatorze militants ont reçu une ordonnance pénale mi-mai, plus d’un an après avoir occupé les locaux des Retraites populaires. Ils sont poursuivis par le Ministère public pour avoir refusé de se soumettre aux ordres de la police de quitter les lieux. Lors de la grève du climat du 15 mars 2019, une cinquantaine de personnes avaient fait irruption dans le siège de la société de prévoyance, qui gère notamment la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion