Solidarité

L’ONU rappelle la Colombie à l’ordre

Le Comité des droits civils et politiques des Nations Unies a rappelé au gouvernement colombien son devoir de lutter contre l’impunité à partir d’une affaire qui remonte à 2002.
Société civile épiée en Colombie
Le 17 avril 2002, des travailleurs étasuniens dénonçaient les violences antisyndicales devant une AG de Coca-Cola. En août, Adolfo Múnera López, syndicaliste colombien de la multinationale, était assassiné. KEYSTONE
Colombie

Le 19 mai, le Comité des droits civils et politiques des Nations Unies a rappelé au gouvernement colombien son devoir de lutter contre l’impunité à partir d’une affaire qui remonte à 2002. Après avoir examiné une plainte du Centre Europe tiers monde (CETIM) et du Comité colombien de solidarité avec les prisonniers politiques (CSPP), l’ONU a tranché en leur faveur. Ces ONG reprochaient à Bogota de ne pas avoir mené

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion