International

Marée noire dans l’Arctique

Plus de 20’000 tonnes d’hydrocarbures se sont déversés dans l’environnement, et notamment dans une rivière de l’Arctique russe. Une catastrophe écologique liée au réchauffement climatique.
Marée noire dans l'Arctique
Le 29 mai, l'un des réservoirs de diesel d'une centrale thermique appartenant à une filiale du géant minier Norilsk Nickel s'est effondré, provoquant une fuite de 15'000 tonnes d'hydrocarbures dans le cours d'eau voisin et de 6000 tonnes sur le terrain environnant. KEYSTONE
Russie

La Russie a dit avoir stoppé vendredi la progression de plus de 20’000 tonnes d’hydrocarbures qui se sont déversés notamment dans une rivière de l’Arctique russe. Il s’agit de la pire catastrophe écologique du genre dans cette région, et visible de l’espace. Le président Vladimir Poutine a réprimandé Vladimir Potanine, le patron du groupe Norilsk Nickel responsable de la catastrophe et richissime oligarque. «La progression des hydrocarbures a été stoppée.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion