Solidarité

Futur incertain pour les ONG

Confinement et crise économique assèchent les ressources des associations de solidarité 
internationale au moment même où les besoins explosent. A Genève, l’inquiétude est mâtinée d’espoir.
Futur incertain pour les ONG
La tenue cette année de la Marche de l’espoir, organisée par Terre des hommes, est encore incertaine. KEYSTONE
Genève 

La plupart des Organisations non gouvernementales (ONG) installées à Genève ne souffrent pas trop de la crise du coronavirus, mais cela pourrait changer dès l’année prochaine. Elles saluent le formidable élan de solidarité du public et appellent l’Etat à continuer à les soutenir. Pour l’instant les autorités les écoutent, contrairement à d’autres pays. Le 20 mai, Oxfam International annonçait le licenciement de 1450 collaborateurs, un tiers de ses effectifs, et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion