Vaud

Pression pour maintenir les hébergements d’urgence

L’association Sleep-in a publié une lettre ouverte pour exhorter les autorités à maintenir ses 212 lits d’hébergement d’urgence.
Mauvaises nuits au Sleep-In
L’association Sleep-In exhorte les autorités à pousser plus loin la réflexion quant au traitement réservé aux plus précaires. OLIVIER VOGELSANG
Précarité

L’association le Sleep-in a remis la compresse lundi, en publiant une lettre ouverte pour maintenir dans la région lausannoise les 212 lits d’hébergement d’urgence. Ces places correspondent au renforcement du dispositif pendant la crise sanitaire. A l’origine d’un appel au canton signé la semaine dernière par une trentaine d’associations et d’institutions, la structure d’hébergement d’urgence ne se satisfait pas de la réponse de la conseillère d’État Rebecca Ruiz qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion