Scène

«L’intermittence n’est pas un choix»

Action Intermittence propose une mesure forte pour protéger les salariés intermittents précaires, adoptée ce vendredi matin en assemblée générale extraordinaire.
«L’intermittence n’est pas un choix»
Les intermittent-s du spectacle et de l'audiovisuel demandent des mesures d'accompagnement pour pouvoir reprendre le travail à l'issue de la crise du Covid-19. DR
Covid-19

Réunis vendredi matin en assemblée générale extraordinaire via Zoom, les membres d’Action Intermittence, présidée par la comédienne Alexandra Tiedemann, ont adopté à l’unanimité une mesure forte: le doublement de la durée de leur délai-cadre pour faire face au Covid et accompagner la reprise du travail. Les intermittent-e-s concernés, actifs dans la culture, ont en général des contrats dont la durée varie de une journée à trois mois, voire plus. «Ils

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion