Cinéma

L’exil à la première personne

Filmant le périple de sa famille vers l’Europe, le réalisateur afghan Hassan Fazili raconte la migration du point de vue des réfugiés dans Midnight Traveler.  
L'exil à la première personne
Tourné au téléphone portable durant trois ans, "Midnight Traveler" est un document unique. TRIGON-FILM
Documentaire

Si de nombreux longs métrages se sont intéressés au sort des migrants, l’exil a rarement été raconté par ceux qui l’ont vécu. Ce qui fait de Midnight Traveler un document uni­que: en route vers l’Europe avec leurs filles de 6 et 11 ans, le cinéaste afghan Hassan Fazili et son épouse Fatima Hussaini (elle aussi réalisatrice) ont filmé leur périple avec leurs téléphones portables, au jour le jour, durant près de trois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion