Genève

Le canton veut reprendre l’aide alimentaire

Pointé du doigt pour son silence pendant la crise, Thierry Apothéloz veut une prise en charge de l’urgence alimentaire par l’Etat et une clarification des compétences avec les communes.
Le canton veut reprendre l'aide d'urgence
Pour Thierry Apothéloz, l'image de personnes faisant la queue durant des heures à Genève pour l'équivalent d'un repas est "insupportable". KEYSTONE
Coronavirus

Les images des quelque 2500 personnes faisant la queue samedi à Genève pour un sac de provisions d’une valeur de 20 francs ont bouleversé toute la Suisse. Après le choc et l’indignation, les questions ont rapidement suivi: comment en est-on arrivé là dans une des villes les plus riches au monde? Pointé du doigt pour son silence depuis le début de la crise (lire plus bas la réaction d’Esther Alder,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion