Solidarité

Virus et gouvernement hors contrôle en Bolivie

Alors que le Covid-19 se répand en Bolivie, le MAS et l’exécutif de facto s’affrontent sur la tenue des élections.
Virus et gouvernement hors contrôle
Jeanine Anez, la présidente ad interim, a rejeté une loi imposant l’organisation d’élections dans les prochains nonante jours. Keystone
Bolivie

La tension remonte en Bolivie. Ce dimanche 3 mai, des élections présidentielles et législatives devaient mettre un terme au gouvernement provisoire institué après la démission forcée d’Evo Morales en novembre passé. La prolongation du confinement pour cause de Covid-19 a cependant entraîné le report de cette échéance, bouleversant un agenda politique déjà malmené. Face à cette situation, l’Assemblée législative – encore dominée par le Mouvement pour le socialisme (MAS) –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion