Neuchâtel

L’Etat licencie pendant le confinement

Les syndicats dénoncent le maintien de procédures de licenciement en pleine pandémie et déplorent le démantèlement de prestations destinées aux chômeurs.
L’Etat licencie pendant le confinement
Le Conseil d’Etat a justifié la fermeture du Centre de formation des adultes par le recul du taux de demandeurs d’emploi et du nombre de requérants. KEYSTONE-PHOTO PRETEXTE Teilnehmer eines Mandarin-Kurses der Chinesischen Schule fuer Sprache und Kultur Tang Ren studieren in einer Lektion am 14. Februar 2006 in Winterthur die Landkarte von China. (KEYSTONE/Gaetan Bally) === , ===
Covid-19

Les autorités neuchâteloises maintiennent leur agenda relatif à la fermeture du Centre de formation pour adultes (Cefna), prévue pour la fin de l’année. Une grande partie des formateurs ont été convoqués le 9 avril pour être notifiés de la suppression de leur poste. Au total, 16,2 équivalents plein temps vont disparaître. Dans un communiqué conjoint, le Syndicat des services publics (SSP) région Neuchâtel et le Syndicat autonome des enseignants neuchâtelois (SAEN)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion