Sueurs froides pour le cinéma suisse
«Il Mio Corpo», de Michele Pennetta, en compétition internationale au festival ­Visions du Réel, ­bénéficie d’une première ­mondiale en ligne. CLOSE UP FILMS
Cinéma

Sueurs froides pour le cinéma suisse

Alors que des mesures d’assouplissement du confinement pourraient être annoncées jeudi, la profession s’inquiète pour l’avenir très fragile du cinéma national.
Économie

Le cinéma helvétique mettra du temps à panser ses blessures. Et pas seulement pour cause de festivals annulés – ou transposés en ligne – et de salle fermées depuis le 17 mars, Covid-19 oblige. Sorti le 4 mars, le documentaire Citoyen Nobel de Stéphane Goël n’a été à l’affiche qu’une dizaine de jours, et une reprise des projections en automne semble peu réaliste. Car ce sera l’engorgement, avec par exemple

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion