Genève

Le syndicaliste accusé de harcèlement licencié

Le syndicaliste d’Unia accusé de harcèlement sexuel envers des collègues féminines a été licencié.
Grève suspendue chez Symetis
KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
violences de genre

Accusé de comportements inadéquats par une dizaine de collègues féminines, un secrétaire syndical d’Unia a vu son contrat de travail résilié dans le délai ordinaire, a-t-on appris jeudi. Il faisait l’objet d’une enquête interne par son employeur depuis le mois de janvier. «C’est un soulagement pour toutes les victimes, se félicite Me Camille Maulini avocate de plusieurs victimes qui ont témoigné mais n’étaient pas partie à la procédure. Le licenciement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion