Livres

Ecrire, ou l’oubli de soi

Entretien avec Martine Roffinella, écrivaine, chroniqueuse, blogueuse et photographe française, qui a lancé un feuilleton littéraire pour «sublimer le réel» en ces temps confinés.
Ecrire, ou l'oubli de soi 1
Les photos de l’auteure, souvent abstraites, ponctuent son «Feuilleton du paradoxe» à suivre en ligne. MARTINE ROFFINELLA
Interview

Aussi discrète que prolifique dans le paysage littéraire français, Martine Roffinella est l’auteure d’une œuvre protéiforme qui mêle essais et romans puisant aux registres les plus divers. Dernier titre paru? Le grinçant Conservez comme vous aimez, inspiré par ses années de travail dans la pub. Egalement photographe et prête-plume de métier, celle qui se dit «mariée avec l’écriture» réside dans un petit village du Haut Var, loin de tout centre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion