Culture

«Dos au mur» et tête lessivée

Jeppe Gjervig Gram, le coscénariste de Borgen, signe Dos au mur, un thriller axé sur le blanchiment d’argent. A voir sans hésitation sur Arte.
«Dos au mur et tête lessivée»
De gauche à droite, Anna, Nicky et Alf, les ­protagonistes de la série ­danoise "Dos au mur". DR/ARTE
Série TV

Les nostalgiques de Borgen, une femme au pouvoir y retrouveront une intrigue extrêmement soignée et posée sans précipitation, mêlant habilement grands enjeux et préoccupations intimes, une très belle photographie, plutôt sombre et froide, car ce n’est pas dans le Danemark riant et printanier que Jeppe Gjervig Gram plonge le spectateur. Mais bien dans les sombres dédales du trafic de drogue et du blanchiment d’argent qui l’accompagne immanquablement. Le coscénariste de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion