BD

Le trait inoubliable d’Albert Uderzo

Le dessinateur français, papa entre autres d’Astérix, est décédé à 92 ans d’une crise cardiaque.
Astérix orphelin, Uderzo s'en est allé
Albert Uderzo et son personnage fétiche Astérix en 2005. KEYSTONE/ARCHIVES
Carnet noir

Ses dessins en ont fait voir de toutes les couleurs aux Romains, pourtant il était daltonien. Il prétendait avoir des gros doigts de boucher – il en possédait même douze à la naissance, une anomalie corrigée par une opération – et il faisait évoluer ses personnages élégamment d’une case à l’autre. Ses héros sont mondialement célèbres, tandis que lui assurait ne pas être reconnu dans la rue. Il a célébré

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion