BD

Claire Bretécher, une classe inégalée

La Française est décédée lundi. Cofondatrice de L’Echo des savanes, elle avait un style unique. L’ancien directeur artistique de BDFIL et actuel directeur de Delémont’BD, Philippe Duvanel, éclaire une œuvre essentielle.
Claire Bretécher, une classe inégalée
«Quand Claire Bretécher s’est lancée (au début des années 1960, ndlr), il lui a fallu s’imposer dans un monde d’hommes.» DARGAUD / RITA SCAGLIA
Carnet noir

Ses yeux clairs et perçants soulignent à la perfection l’acuité du regard que Claire Bretécher portait sur le monde. Décédée mardi à l’âge de 79 ans, cette très grande dame de la bande dessinée a su s’imposer dans une discipline où les femmes étaient loin d’être légion (lire plus bas). Venue au neuvième art parce qu’elle se sentait «précocement terrassée par l’ennui», la native de Nantes imagine des personnages qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion