Religions

Les funérailles résistent au coronavirus

Face à la pandémie de Covid-19, les services funèbres sont désormais célébrés dans la stricte intimité de la famille. Pour contrer l’isolement des endeuillés privés de la présence de la communauté, les ministres romands cherchent de nouvelles pistes pour accompagner les vivants et permettre le deuil.
Les funérailles résistent au coronavirus
Dans la plus stricte intimité, c’est aujourd’hui et jusqu’à nouvel avis la norme pour les services funèbres sur le territoire suisse. keystone
Mort

Dans la plus stricte intimité, c’est aujourd’hui et jusqu’à nouvel avis la norme pour les services funèbres sur le territoire suisse. Vingt, dix, cinq, le nombre de personnes admises pour prendre congé d’un défunt se réduit comme peau de chagrin. La faute à la pandémie de Covid-19. En Suisse romande, l’heure est au respect des mesures de protection et à la réinvention d’un rite traditionnellement communautaire. Dans les faits, «les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion