Religions

«Séparer éthique et question religieuse»

Le Québec tâtonne pour trouver comment enseigner le fait religieux. Il vient d’annoncer une refonte drastique de son programme actuel. Que lui reproche-t-il?
«Séparer éthique et question religieuse»
En septembre 2008, le cours de culture religieuse avait remplacé pour les petits Québecois de primaire et de secondaire l’ancien enseignement confessionnel, catholique et protestant. L’an dernier, le nouveau gouvernement promettait déjà d’y mettre fin. DR
Enseignement

Comment enseigner la religion dans une société sécularisée et dont l’Etat se veut laïque? Le Québec n’échappe pas à la question, comme bien d’autres. Après avoir interdit en 2019 les signes religieux pour les enseignants, la Belle Province a annoncé en début d’année qu’elle mettait fin à son programme d’Ethique et culture religieuse (ECR), dont le modèle est proche de celui adopté par certains cantons romands. Que lui reproche-t-on? C’est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion