Genève

La grève féministe a essaimé dans le canton

Malgré le coronavirus, les Genevoises se sont mobilisées pour faire entendre leur voix.
La grève féministe a essaimé dans le canton
Des femmes écoutent les chants de la chorale Nanan'Air à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, ce dimanche 8 mars 2020 à Genève. KEYSTONE/Martial Trezzini
8 mars

A Genève, la grève des femmes s’est adaptée, dimanche, à la sourde menace du coronavirus. Les organisatrices ont évité les grands rassemblements, leur préférant des actions dispersées, afin de minimiser les risques de propagation de la maladie. Sur la place des Grottes, derrière la gare de Cornavin, des petits groupes ont afflué, vers 10h00, sous les rayons d’un soleil quasi printanier. Une pétition réclamant l’ouverture d’une maison féministe, à Genève,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion