Neuchâtel

Un péril nommé quagga!

La moule quagga a déjà envahi le lac de Constance. Sa prolifération inquiète désormais la région des Trois-Lacs et pourrait mettre en péril l’existence d’autres espèces.
Un péril nommé quagga!
De dimension modeste, la moule quagga est désormais présente dans la région des Trois-Lacs. EAWAG/LINDA HALTINER
Biodiversité

Petite mais reproductrice hors pair, la moule quagga (Dreissena rostriformis bugensis) commence à proliférer dans la région des Trois-Lacs, mais sans atteindre l’invasion dont est victime le lac de Constance. Preuve que le sujet inquiète: des spécialistes, dont des experts suisses, ont participé jeudi à un atelier sous l’égide de l’Institut de limnologie (science des eaux continentales) de l’université de Constance. Se multipliant dans des niveaux lacustres jusqu’à 130 mètres de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion